Neuf ans plus tard…

9d5d62ad

Du quai de Seine jusqu’au cours du 7ème Art en remontant la rue de Crimée, cela aurait dû faire une vingtaine de minutes de marche. J’avais un peu, beaucoup, trop, arrosé le mariage d’amis et ma vigilance était sans doute « émoussée ». En tous cas c’est ce que la psychologue de l’unité médico-judiciaire m’indiquera vers 5h du matin.

Ce que je retiens de cette nuit-là c’est cette image de moi, le cul dans une flaque d’eau, humiliée et démunie. Plus de sac à main, plus d’honneur, plus d’amour propre et un cri, le mien en pleine nuit.

Ce que je retiens des jours d’après, ce sont les somnifères, les anti-dépresseurs, les anxiolytiques, et la trithérapie. Les veines qui pètent les unes après les autres lors d’interminables prises de sang et cet échange avec un malade « t’inquiètes pas, là t’en chies, mais c’est provisoire, moi c’est pour la vie ». Les heures d’interrogatoire avec une équipe de flics formidables, leur délicatesse et leur psychologie, les allers-retours pour un « tapissage »…

Ce que je n’oublie pas ce sont les regards de mes filles, inquiets, interdits. Le soutien de leur père. Pour elles, mais aussi pour moi, il ne fallait pas sombrer. Hors de question de porter en bannière ce qui sera jugé comme « une agression sexuelle avec violence aggravée ».

Ce que je n’oublie pas ce sont les messages, les menus écrits, les coups de fil, les sms… Quelle drôle d’idée tout de même, des sms… Et les présences, sans faille celles-là, les chaleureuses, les fortes, les précieuses… pas juste les premiers jours mais jusqu’au procès. Mais pourquoi ne pas l’écrire, je n’oublie pas non plus, les regards qui se sont dérobés, les sourires gênés, les « on s’appelle »… ou pas. J’ai appris à faire « avec » et surtout à faire « comme si » des années après.

Le procès est intervenu 15 mois après, il était 3 en plus de mon avocat pour me soutenir, pour faire face à mon agresseur, pour entendre de ma bouche les détails du sordide. 3 mecs pour me tenir la main. Pierre, Mao, Jérôme, 9 années après, j’y ai repensé cet après-midi, Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s